Karkeu

Karkeu

#Gamay | 2015 | Sébastien Morin

QUEL EST CE VIN ?

Karkeu on avait du raisin et du temps..., mais surtout Karkeu on aime partager des vins comme ça.
Beaujolais Nature peut être, sincère surement...

Les raisins sont issus du sud du beaujolais du Domaine Desgrottes (Merci Romain), c’est du gamay doit on le préciser ?
La parcelle est orientée sud, avec un léger devers de nord vers sud, sur des arènes granitiques mais présente la particularité d'avoir été plantée très tard dans l'histoire locale (1970), car c'était un bon pré "bien humide". Après la saison 2007, la vigne a subi une restructuration par arrachage d'un pied sur deux et un palissage. La vigne est de ce fait très espacée, son rendement est faible depuis des années 8Hl/Hect environ.

Les raisins vendangés ont été intégralement égrappés et le choix d’une cuvaison longue (pour la région) s’est naturellement fait par conviction.
L’année 2015 a été chaude et les raisins étaient très beaux, sans moisissure, les oiseaux ont même été étonnamment raisonnables.

La volonté d’un vin reflétant le terroir et le fruit du gamay s’est imposée, la touche familiale s’est surement insérée, les raisins ayant été joliment égrappés par grand-père et fils : Noah Morin 7 ans - Olivier Morin 63 ans.

Ce vin est uniquement issu de raisins ayant été ramassés par des volontaires, égrappés avec la famille, pressés avec des amis, et il sera très certainement bu et on le souhaite par des amoureux de ces vins LA.

LE PROCESSUS DE PRODUCTION

  • De l'hiver à l'été

    Biodynamique et plus


    La vendange 2014 semble confirmer que la vigne se sent de mieux en mieux.

    2015 est une année particulièrement sèche, le sol granitique permet un bon stockage de l'eau, cette vigne ancien pré a du bon.
    La vigne est belle, biodynamique et bien plus, quand on connait le domaine des Grottes, la question ne se pose pas.

    En 2015 la parcelle a reçu 1/6 du traitement en cuivre que les vignes bio autorisent. En complément c'est des tisanes avec du sureau, de l'ortie, de la sauge et de la lavande, c'est quand même bien quand c'est naturel...

  • Les vendanges

    12°d'alcool, un piano dans les vignes


    29 Aout

    Historiquement ce sont des volontaires qui vendangent, un échange entre ceux qui les boivent et ceux qui les conçoivent autour de la récolte. Des copains passent, les raisins sont soignés, les bennes arrivent en cuverie à rythme raisonnable, le grain est bon, les premiers jus sont magnifiques, les enfants n'auront pas mal au ventre, le raisin est bien mûr ! Ca commence tôt, 2/3 de journée pour ramasser le tout, 2/3 de journée pour égrapper.

    Le soir c'est concert en cuverie, les cuves aiment la vibration des instruments et les chants des vendangeurs égaillés.

  • La vinification

    27 jours de cuvaison


    Densité initiale de 1085 à 23°C, le jus est clair, bonne acidité, une finale très sucre, la cuve a mis 3 jours à partir en fermentation.
    La teinte du vin a été rapide, le rythme de fermentation également : 1057 le 4 septembre.

    5 septembre le beaujolais subit une chute de température le vin va pouvoir prendre son temps...
    Le rythme de fermentation baisse on passe à une baisse de densité de 2 g/L par jour. Le vin suit sont cours, c’est bon sur cuve, ce sera bon en bouteille…

    8 septembre 1049: Le jus est bon, note de fruit bien mûre, toujours finale sucrée, acidité suffisante, pas d'amer, nous presserons quand une pointe d'amer se fera sentir, ou si le jus est sec, le sud du beaujolais n’est pas assez froid pour passer l’hiver en cuve.

    Le 26 septembre la décision de presser est prise, la fermentation malolactique est semble t'il démarrée (appréciation à la dégustation), la densité est à 1021.

  • Pressurage

    Avec des amis c'est mieux !


    Les 2 ours sont là : le blanc, le noir, on a un sceau, un pressoir, quelques bouteilles…

    La première étape c’est de vider la cuve pour récupérer le jus de goûte, il est bon, très fruit, pas de défaut : fruit, alcool, amer, acidité, tout s’assemble bien.
    Ensuite faut décuver, et mettre les raisins dans le pressoir, à la main forcément, tout rentre dans un seul pressoir, on aura le temps de boire des verres, c’est une histoire de patience. 4-5 coups de cliquet par quart d’heure. Ça prend ¾ de journée.

    On aura transvasé le jus de goutte dans une cuve, lavée la première cuve, remis le jus de goutte dans la première cuve pour assembler ensuite le jus de presse.
    Le jus de presse c’est l’âme du vin, celui la il fait chuter la densité du vin… 1021 avant 1016 après, il parait que ca arrive.. ca goute bien, c’est même bon dirons certains…

    Maintenant on attend, que le vin soit sec, on espère que ca prenne pas de défaut, puisqu’il est libre, on ne va pas lui reprocher de faire ce qu’il veut.

  • Elevage

    De l’école de l’hiver en cuve, au beaujolais sans tarder.


    C’est une première en beaujolais, on connait le gamay bien sûr, mais pas le terroir. Pas assez.

    L’année semble difficile dans le coin, beaucoup de volatile autour, ici et là. Le vin doit être sec, l’élever ensuite c’est bien, mais personne ne le fait, on a pas de repère, ou si : ceux qu’on a ne sont pas franchement rassurants.

    On suit en dégustation et en densité le vin.
    La fermentation doit se finir, la malolactique se faire et un premier partage s’initier.

    28 Octobre : 996 de densité, le vin est soyeux, pas de défaut la malo est bien en cours…

    Festival Hiraku c’est quand déjà ?? 31 Octobre, y a que du bon, on peut amener un magnum pour les copains.

  • Mise en bouteille

    1, 2, 3 bouteille


    21 Novembre le vin est sec, la malolactique est confirmée par analyse.

    La température n’est pas très basse 15°C environ en cuverie, la volatile est de 0.6, l’alcool de 11.87 tout semble être réunit pour mettre en bouteille.

    26 Novembre mise en bouteille. Il faudra étiqueter, mettre en carton et en boire.

    On aime l’élevage plus long bien sûr, alors on garde précieusement 40 litres en dame Jeanne pour faire des magnums, voir si ce terroir accepte les hivers en cuve…

    Les bouteilles seront laissées au repos pendant 2 mois après la mise, histoire que tout ce petit monde accepte son nouveau format 0.75L.

  • Après, c'est vous

QUI EN A BU ? QU'EN ONT-ILS PENSE ?